Menu
Livres
1 ... « 2 3 4 5 6 7 8 » ... 19
20 produits sur 74 au total
Trier par :
Légendes normandes. Gaston Lavalley
Gaston Lavalley est un auteur normand, né à Vouilly, près d’Isigny-sur-Mer, dans le Calvados, fils de Louis-Auguste Lavalley-Dupéroux (15 août 1800-24 juillet 1885), dont les études permirent la création d’un port de refuge et de sauvetage à Port-en-Bessin. Frère de Georges-Aimar Lavalley (10 mai 1830-4 juin 1882) qui fut directeur du Musée des Antiquité de Caen et l’auteur de diverses notices sur des bâtiments religieux du diocèse de Bayeux.

Gaston Lavalley est né le 29 novembre 1834. Licencié en droit, membre de la Société de Gens de Lettres, il fut conservateur en chef de la Bibliothèque de Caen en 1870. Cet érudit a collaboré à divers journaux et revues françaises et normandes, et sa bibliographie est considérable :
• Le maître de l’œuvre de Norrey (Caen. 1858)
• L’Hôtel fortuné (Caen. 1859)
• Eux, drame en un acte et en prose (Caen. 1860)
• L’étalage, comédie en un acte (Paris. 1862)
• Aurélien, roman (Paris. 1863)
• Le droit de l’épé (Paris. 1866)
• Légendes normandes (Paris. 1867)
• Arromanches et ses environs (CAen. 1867)
• Un crime littéraire (Paris. 1869)
• Les Balayeuses (Caen. 1871)
• Après l’auto-da-fé, poésies (Caen 1871)
• Brutalités (PARIS. 1871)
Cette réédition des Légendes normandes comporte : Barbare, Michel Cadieu, Le Maître d’œuvre, l’Hôtel Fortune.

• Éditions d’Héligoland, Collection De Normandie. 2006, ISBN : 2-914874-09-X, 1 volume 16 x 24, 194 pages
20,00 €
Mon petit livre de contes normands. Gérard Roger
« Le conte, c'est comme le Calvados, c'est un genre littéraire qui ne supporte pas la médiocrité ! » me disait un jour l'un de mes amis écrivains.
En matière de contes normands, j'avais pour référence les excellents ouvrages de Guy de Maupassant et ceux, non moins savoureux, de Jean Bard.
C'est la raison pour laquelle j'ai beaucoup hésité avant de me lancer dans l'écriture de cet ouvrage.
L'enthousiasme de mon confrère et ami Claude Doyennel – dit «Arseni» – à la lecture de mes deux premières nouvelles, m'a incité à continuer de coucher sur le papier ces quelques histoires du cru que j'avais gardées en mémoire depuis ma jeunesse, les ayant moi-même vécues ou m'ayant été racontées par des membres de ma famille ou des amis.
Ces contes reposant tous sur un fond de vérité, j'ai préféré changer les noms de lieux et ceux des personnages pour éviter qu'ils ne soient identifiés.

Ces histoires se sont déroulés, pour la plupart d'entre elles, dans le Pays d'Auge-Sud entre Lisieux et Argentan et illustrent les qualités et les travers d'une population au bon sens légendaire.


• Éditions d’Héligoland 2010, ISBN : 978-2-914874-77-9, 1 volume 16 x 24, 78 pages
22,00 €
Tout va mal en France… c'est la faute à Pétain !. Roger Holeindre
• Éditions ERH. 2009, ISBN : 978-2-9523128-7-5, 1 volume 16 x 24, 256 pages
24,00 €
Les contes de Mme d'Aulnoy - Tome 1
Liée d’amitié avec Charles de Saint-Évremond et avec plusieurs conteuses du siècle comme Julie de Murat et Marie-Jeanne L'Héritier, cette contemporaine de Madame de La Fayette commence alors à publier, dès 1690, ses premiers récits, dans le goût de son temps, s’intitulent les Mémoires sur la cour d’Espagne, l’Histoire d’Hippolyte, comte de Douglas ou la Relation du voyage d’Espagne (1691), les Mémoires des aventures de la cour de France (1692), les Mémoires secrets de plusieurs grands princes de la cour (1696).
Ces productions littéraires estimées allaient être suivies des contes qui ont assuré sa notoriété.

L’île de la félicité est le premier conte de fées à être publié en France. Après le succès des Contes de Charles Perrault en 1694, Marie-Catherine d’Aulnoy fit paraître les quatre volumes des contes des fées, suivis des Contes nouveaux ou les Fées à la mode, respectivement parus en 1697 et 1698 et qui lui valent la célébrité. Comptant parmi les plus authentiques chefs-d'œuvre de la littérature féerique, ses contes l’Oiseau bleu, la Belle au cheveux d’or, Gracieuse et Percinet, le Prince lutin, la Biche au bois, la Chatte blanche, le Rameau d’or, Finette Cendron, le Nain jaune, la Grenouille bienfaisante, reflètent l’évolution d’un genre emprunté aux traditions populaires en un genre littéraire destiné au lectorat adulte de la société galante. Construits comme des aventures romanesques, où se découvre aisément l’influence de la pastorale, du théâtre et du roman contemporains, ses contes mêlent allègrement excès de préciosité, naturel désinvolte, réalisme et cruauté. Le vécu de Marie-Catherine d’Aulnoy se manifeste également dans son écriture lorsqu’elle se sert de l’allégorie pour dénoncer sans ambages l’épreuve du mariage forcé qu’elle a eu à subir.

• Éditions d’Héligoland. 2006, Collection De Normandie, ISBN : 2-914874-17-0, 1 volume 16 x 24, 334 pages
25,00 €
1 ... « 2 3 4 5 6 7 8 » ... 19
20 produits sur 74 au total
Trier par :

Votre panier
0 produit(s)
Total 0,00 €




Suivez notre actualité